Les différents types de crédit à la consommation

Les différents types de crédit à la consommation :

Tout savoir sur le crédit à la consommation
Crédit à la consommation 


Le crédit à la consommation est un instrument financier personnel qui peut être utilisé pour payer des produits et des services. Les banques, les magasins et les sociétés de financement spécialisées peuvent le proposer, ce qui vous permet d’étaler le coût d’un article sur plusieurs versements plutôt que de le payer en une seule fois au moment de l’achat.

Le crédit renouvelable :

Le type de crédit à la consommation le plus fréquent est le crédit renouvelable. Les cartes de crédit sont le type le plus connu et le plus utilisé, et elles peuvent être utilisées pour payer des biens et services courants au point de vente.

Au Royaume-Uni, plus de 66 millions de cartes de crédit sont utilisées. Les cartes de crédit sont classées dans la catégorie des « crédits renouvelables » car le montant emprunté et remboursé est ajustable tant que vous ne dépassez pas votre limite prédéterminée et que vous effectuez vos remboursements mensuels minimums dans les temps.

Si vous payez la totalité du montant de votre carte de crédit chaque mois, vous n’aurez pas à payer d’intérêts sur l’argent emprunté. Toutefois, si vous ne payez pas la totalité de la dette chaque mois, le coût du crédit à la consommation peut rapidement grimper. Les taux d’intérêts constituent peut-être l’inconvénient le plus important des cartes de crédit. En fait, les taux d’intérêt moyens des cartes de crédit ont dépassé les 20% pour la première fois en 2019.

Le crédit à tempérament :

Le crédit à tempérament a gagné en popularité a cours de la dernière décennie, notamment en raison de l’essor des achats sur Internet.

Le crédit à tempérament est un type de crédit qui est utilisé pour payer un certain produit et qui est accordé pour un montant fixe. Le coût d’un produit ou d’un panier d’articles est généralement divisé en versements mensuels égaux sur une certaine durée, par exemple six ou douze mois.

Il a traditionnellement été utilisé pour payer des articles coûteux tels que de meubles, des appareils ménagers et des automobiles. Les clients, quant à eux, ont de plus en plus recours au crédit à tempérament pour payer des biens et services quotidiens de moindre valeur. Le principale avantage di financement à tempérament pour les consommateurs est que, contrairement aux cartes de crédit, il offre peu ou pas d’intérêts sur une longue période.

Contrairement au crédit renouvelable, qui est souvent fourni par les grandes banques et les sociétés de cartes de crédit spécialisées, tout magasin peut proposer un crédit à tempérament à ses consommateurs en collaborant avec une société normale. Plutôt que d’essayer de tirer profit du prêt, les entreprises peuvent utiliser le crédit à tempérament comme une incitation supplémentaire pour améliorer les ventes et le volume des paniers.

Ce qui n'est pas du crédit à la consommation :

Les prêts personnels ne sont pas souvent considérés comme des « crédits à la consommation » car ils ne sont pas accordés sur le lieu de vente, même s’ils peuvent être utilisés pour payer des articles et des services de grande valeur.

De même, un prêt hypothécaire n’est pas considéré comme un crédit à la consommation car il s’agit d’un investissement à plus long terme qui est normalement garanti par un bien immobilier, alors que le crédit à la consommation n’est généralement pas garanti.

Les bases du crédit à la consommation :

Les prêts personnels ne sont pas souvent considérés comme des « crédits à la consommation » car ils ne sont pas accordés sur le lieu de vente, même s’ils peuvent être utilisés pour payer des articles et des services de grande valeur.

De même, un prêt hypothécaire n’est pas considéré comme un crédit à la consommation car il s’agit d’un investissement à plus long terme qui est normalement garanti par un bien immobilier, alors que le crédit à la consommation n’est généralement pas garanti.

Si le prêteur estime que vous représentez un bon risque, il n’a besoin que de votre signature. Toutefois, le prêteur peut avoir besoin d’un cosignataire, qui s’engage à rembourser le prêt si vous ne le faites pas.

Les prêts non garantis sont assortis de taux d’intérêt plus élevés et de conditions plus strictes, car ils présentent un risque plus important pour les prêteurs. Si vous ne remboursez pas un prêt non garanti, le prêteur a le droit de vous poursuivre et d’obtenir un jugement judiciaire contre vous. Selon la législation de votre État, le prêteur peut vous obliger à vendre d’autres biens pour payer le jugement ou, si vous travaillez, à saisir une partie de votre salaire.

Enregistrer un commentaire

4 Commentaires